Accueil

La CFE-CGC interpelle le Président de la République et le Gouvernement concernant la situation dans l'entreprise NUMERICABLE-SFR

La Société CEGETEL-SFR avait déjà permis en 2003 une plus-value de deux milliards d’euros au Groupe BT, anciennement British Telecom, sans aucun retour équivalent sur le sol français.

Le montage financier actuel du groupe NUMERICABLE-SFR entraine la sortie d’environ 2 millions d’euros par jour ouvré vers l’étranger.

Il pourrait devenir aujourd’hui victime d’un projet à la pertinence ou aux synergies douteuses en entrainant avec lui tôt ou tard une catastrophe industrielle, non seulement préjudiciable à l’emploi, mais aussi à la France.

[...]

Des 4 engagements pris lors du rachat de SFR, le maintien de l’emploi, la Présidence du Conseil d’Administration tenu par M. Drahi et un taux d’endettement inférieur à 3,5 fois l’EBITDA, ont déjà été reniés. Qu’en sera-t-il du dernier qui concerne le maintien sur la place de Paris de la cotation du groupe NUMERICABLE-SFR ? Nous avons des raisons de nous inquiéter à la vue du récent déménagement, fait en une journée, de la maison mère aux Pays-Bas cet été.

[...]

N’est-il pas temps de légiférer afin d’empêcher, qu’une entreprise disposant de licences octroyées par le Gouvernement puisse verser à ses actionnaires des dividendes lorsqu’ils ne sont pas le reflet d’une réalité industrielle ?

N’est-il pas temps pour le Gouvernement de s’assurer que les licences qu’il octroie à ces opérateurs comportent des contraintes fortes qui garantissent la localisation en France des emplois [...]

N’est-il pas temps pour le Gouvernement de contraindre fortement les opérateurs au respect de leurs obligations de déploiement de réseaux très haut débit dans les délais impartis ?

[...]

Télécharger le courrier complet adressé au Président de la République

Télécharger le courrier complet adressé au Premier Ministre

Télécharger le courrier complet adressé au Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique